AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cagnotte de dons pour la création de Last Hope
Participer à la cagnotte en ligne

Partagez | 
 

 Tout ce que j'avais construit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 363
Age : 14
Localisation : Dans ton c-c-canal thoracique bien sûr e3e

Carte d'Identité
Personnages joués: Abysse ♀ Soli - Etoile du Matin ♂ Ombre - Soupir des Statices ♀ Vent - Veuve Noire ♀ Tonnerre - Nuage d'Abeille ♂ Rivière
Relations:
avatar

MessageSujet: Tout ce que j'avais construit   Ven 6 Mai - 14:54

Tout ce que j’avais construit
 
-«… et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps. »
Lothis referma sèchement son livre, une moue boudeuse se dessinant lentement sur son visage.
-Je commence sérieusement à en avoir assez de toutes ces histoires qui finissent bien, dit-elle en s’étirant, tu n’es pas d’accord avec moi, Dinah ?
La petite chatte translucide poussa un miaulement plaintif, allongée de tout son long sur le sol glacé de la pièce.
Ereintée, Lothis se releva avec raideur, ses jambes complètement engourdies à force d’être restées pliées toutes ces heures. Elle glissa l’ouvrage dans sa bibliothèque entre deux autres livres aux reliures déjà bien entamées par le gel.
La salle qu’elle habitait depuis la Tragédie formait un large dôme, surplombant le palais et la ville d’Acanthe, désormais plongés dans la nuit éternelle. Elle avait en guise de murs cette énorme bibliothèque, s’étendant du sol au plafond, des escaliers menant aux étages inférieurs au balcon sur lequel Lothis observait chaque jour son royaume de glace, privé de la lumière du jour et de sa chaleur.
Mon véritable royaume ne se trouve pas là-bas, parmi les mortels, songea-t-elle, mais ici, au milieu de mes livres et de mes très chers amis de mots et de givre.
La pièce ronde semblait l’entourer de sa brume glacée protectrice, la coupant du monde et de ce qui s’y déroulait, l’enfermant dans cet univers qu’elle ne voulait partager avec personne d’autre qu’avec elle-même.
-Et encore une qui s’ajoute à ma collection !, chatonna gaiement Lothis en mimant de larges gestes dans le vide. Petit à petit, des mots commencèrent à apparaître devant elle, lévitant avec grâce au centre de leur auréole de lumière hivernale.

 
Pour ceux dont l’esprit est occupé de choses importantes,
Le sourire est une perte de temps.
 
-Oh, je l’aime bien celle-ci !, s’exclama le pianiste en faisant claquer ses fins doigts de glace, il en découle une sorte de mélange de poésie et de certitude, comme une belle alchimie entre l’imaginaire et le concret. Vous ne trouvez pas ?
-Si tu l’aimes tant que ça, Pianiste, sourit Lothis, je te l’offre. J’espère que tu nous en feras une belle composition comme je les aime !    
D’un élégant mouvement de bras, elle envoya les mots vers l’homme de glace, qui allèrent doucement se désagréger dans le fin brouillard blanc qui l’entourait.
-C’est un honneur, Mademoiselle, fit le pianiste avec humilité, je m’en vais vous jouer cette mélodie sur-le-champ !
Sur ces mots, il s’installa avec suffisance sur le tabouret face au piano à queue qui trônait dans un « coin » de la pièce (ce qui peut certes vous paraître étrange étant donné que la salle était entièrement ronde).
-Magnifique !, s’écria alors la jeune fille, des étoiles plein les yeux, pour cette occasion, nous allons appeler tous nos amis ! Viens donc ici Dinah !
La chatte se précipita vers sa maîtresse, frottant sa jugulaire glacée contre son mollet avec adoration.
-Il est l’heure les amis, chantonna Lothis alors que les doigts du pianiste se baladaient déjà sur le clavier, entonnant une douce litanie se mariant à merveille avec ce décor de gel et de glace, il est l’heure d’être heureux et de se souvenir d’autrefois !
Elle tourbillonna joyeusement sur elle-même, envoyant des paillettes gelées tout autour d’elle ; et tandis qu’elle fredonnait doucement par-dessus l’air joué au piano, elle dansait tout autour des êtres étranges qui naissaient de ces paillettes bleutées, et prenaient tantôt l’apparence d’un féroce tigre blanc, d’une poupée ou d’un ours en peluche. Tous étaient entourés d’une aura de froid, pourtant si chaleureuse et bienveillante. Leurs corps de glace n’entamaient pas la souplesse des félins qui se mouvaient avec la grâce de danseuses, ou la douceur des peluches et de leurs corps de coton. Tous arboraient cette étrange brume glacée autour de leur corps pur et aussi diaphane que l’eau. Malgré cette absence d’authenticité, chacun d’eux avait l’air bien réel, doté d’âme et de sentiments.
-Et te voilà enfin mon cher frère, se réjouit Lothis en se précipitant vers une silhouette humanoïde qui venait d’émerger des flocons qu’elle avait créé.
Le jeune homme, car c’en était bien un, sourit avec douceur lorsqu’il la vit arriver. Il la serra dans ses bras, donnant l’impression que sa simple présence le comblait plus que tout au monde.
-Danse donc avec moi Enael !, le pria Lothis.
Sans attendre la réponse, elle s’agrippa à la manche de sa tunique et l’entraîna au centre de la pièce, le faisant virevolter parmi ses créatures de glaces.

 
Il était grilheure ; les slictueux toves
Sur l’alloinde gyraient et vriblaient ;
Tout flivoreux étaient les borogoves
Les vergons fourgus bouniflaient.

Fleurpageons
Les rhododendroves
Gyraient et gyremblaient dans les vabes
On frimait vers les pétunias
Et les momerates embradent.


Valsant avec Enael alors qu’elle proférait tous ces termes dont elle ne connaissait absolument pas le sens, mais qu’elle trouvait néanmoins très jolis, Lothis ne remarqua pas tout de suite le faible rayon de soleil qui brisa la pureté de la luminescence naturelle de la glace environnante.   
-Ecoute plutôt celle-là, Enael !

 
Humpty Dumpty sur un muret perché
Humpty Dumpty par terre s’est écrasé
Ni les sujets du Roi, ni ses chevaux
Ne purent jamais recoller les morceaux.
 
Un faible sourire naquit sur le visage de givre du jeune homme. Celle-là, il ne la connaissait que trop bien…
Quelques bandes de couleur apparurent alors sur le bras gauche de Lothis, formant un pâle petit arc-en-ciel aux nuances chatoyantes.
-Que…
Mais enfin c’est impossible…
Interpellé par sa mine soucieuse, le pianiste s’arrêta de jouer. Tout autour de Lothis et d’Enael semblait s’être tut. Même les poupées de porcelaine, jacassant comme des oies d’habitude, semblaient avoir retenu leur souffle.
-C’est impossible…, murmura la jeune fille en se dirigeant d’une démarche hésitante vers le balcon, c’est impossible…
Au-dehors, le brûlant soleil du début d’après-midi brillait haut dans ciel désormais dégagé. Les parois du Mur qu’elle avait érigé de sa propre main scintillaient maintenant d’une lumière blanche aveuglante, lui renvoyant ses reflets de feu si détestables et écœurants. 
-C’est impossible !, rugit Lothis au Mur, indifféremment dressé entre elle et son « peuple », où sont passés les nuages blancs, où est passé le blizzard, où sont donc les congères et le frimas ?! 
C’est alors qu’elle la vit. Cette tête rousse et insolente, relevant le nez vers ses remparts de glace, les fixant avec un air de défi.  
Encore un pauvre pêcheur de basse extraction qui tente de franchir les limites que j’ai moi-même imposé à cette populace ignorante. Eh bien soit. Qu’elle essaye.
Son sourire s’effaça quand la première fissure serpenta sournoisement du bas vers le haut du Mur, profonde et menaçante.
Non… Impossible…
La glace continua de se fendiller lentement en gémissant, craquelant sombrement dans l’air du tout nouveau printemps, comme pour annoncer que l’âge de glace de Lothis arrivait désormais à terme.
Impossible… Non, ils ne le prendront pas, ils ne détruiront pas mon monde, jamais…
Puis ce fut la fin. Dans une simple explosion d’étincelle, le Mur s’écroula sur lui-même, entraînant dans sa chute une bouffée de chaleur qui donna la nausée à Lothis.
Impossible…
S’avança parmi les débris de neige grise et de grêle cette petite tête rousse douloureusement familière, ses yeux de braise rougeoyant de détermination.
Elle est venue pour moi… Elle est venue pour me prendre mon monde… et tout ce que j’avais construit…
  

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Your magic, White Rabbit, has left it's writing on the wall
We follow like Alyss, and just keep diving down the hole...








La Bande des Smileuses:
 



LCDL Family ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-metal-noir.eklablog.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Mer 25 Mai - 22:32

LIBEREEEEEEER DELIVREEEEEEER
pardon

C'est génial ** Je veux une suite là! Et puis pour une fois que tu fais pas de truc gore x)
Tu veux bien qu'on refasse les cours d'écriture comme avant? :3
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 363
Age : 14
Localisation : Dans ton c-c-canal thoracique bien sûr e3e

Carte d'Identité
Personnages joués: Abysse ♀ Soli - Etoile du Matin ♂ Ombre - Soupir des Statices ♀ Vent - Veuve Noire ♀ Tonnerre - Nuage d'Abeille ♂ Rivière
Relations:
avatar

MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 9:56

Bah en fait j'ai ressorti ça de ma vieille clef usb, j'ai amélioré quelques petits trucs et je me suis dit pourquoi pas la poster sur le fow ** À l'époque je voulais en faire un long truc, enfin complet quoi. Mais maintenant que la Reine des Neiges et sortie, comme tu l'as constaté ça fait très très plagiat xD

Sinon moi je veux bien continuer les cours :) même si je suis vraiment la pire prof de France

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Your magic, White Rabbit, has left it's writing on the wall
We follow like Alyss, and just keep diving down the hole...








La Bande des Smileuses:
 



LCDL Family ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-metal-noir.eklablog.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 18:26

Tu me crée un sujet sur le champ
Et dire que quand j'avais commencé les cours je connaissais pas ton potentiel de dingue x)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 363
Age : 14
Localisation : Dans ton c-c-canal thoracique bien sûr e3e

Carte d'Identité
Personnages joués: Abysse ♀ Soli - Etoile du Matin ♂ Ombre - Soupir des Statices ♀ Vent - Veuve Noire ♀ Tonnerre - Nuage d'Abeille ♂ Rivière
Relations:
avatar

MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 18:35

Me complimente pas trop je vais prendre la grosse tête xD Nan n'exagère pas, y a beaucoup d'autres gens super doués en écriture ici **

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Your magic, White Rabbit, has left it's writing on the wall
We follow like Alyss, and just keep diving down the hole...








La Bande des Smileuses:
 



LCDL Family ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-metal-noir.eklablog.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 18:39

Ouais c'est vrai, notamment Poulp, Brownie...
Mais à mes yeux t'es la meilleure <img src=" longdesc="61" />
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 363
Age : 14
Localisation : Dans ton c-c-canal thoracique bien sûr e3e

Carte d'Identité
Personnages joués: Abysse ♀ Soli - Etoile du Matin ♂ Ombre - Soupir des Statices ♀ Vent - Veuve Noire ♀ Tonnerre - Nuage d'Abeille ♂ Rivière
Relations:
avatar

MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 19:03

Merci c'est tellement gentil ;-; Par contre j'ai jamais lu les textes du beignet de poulpe, mais j'aimerais bien...

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Your magic, White Rabbit, has left it's writing on the wall
We follow like Alyss, and just keep diving down the hole...








La Bande des Smileuses:
 



LCDL Family ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-metal-noir.eklablog.fr
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 19:08

Bah regardes dans sur le fow il en a posté un x)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 363
Age : 14
Localisation : Dans ton c-c-canal thoracique bien sûr e3e

Carte d'Identité
Personnages joués: Abysse ♀ Soli - Etoile du Matin ♂ Ombre - Soupir des Statices ♀ Vent - Veuve Noire ♀ Tonnerre - Nuage d'Abeille ♂ Rivière
Relations:
avatar

MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   Ven 27 Mai - 19:29

J'y vais de suite **

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Your magic, White Rabbit, has left it's writing on the wall
We follow like Alyss, and just keep diving down the hole...








La Bande des Smileuses:
 



LCDL Family ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-blog-de-metal-noir.eklablog.fr
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tout ce que j'avais construit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout ce que j'avais construit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» si j'avais des seins, je les regarderais toute la journée -> LUKA
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans - Renaissance :: Détente & Cie :: Fanfiction & Écriture-
Sauter vers: